• Entrées du journal de Billy sur les données non structurées

    Alors que je regardais un vieux western l’autre jour, dans lequel un méchant habillé tout en noir terrorisait la ville, j’ai enfin compris la signification de « black hat » !  J’ai pensé qu’être un chapeau noir serait super, mais j’étais destiné à bien plus encore. Je veux vous aider ! Je suppose que l’expression « white hat » vient également de là : ce sont ceux qui veulent aider les autres. J’ai fait quelques recherches et l’expression « blue hat » me semble la plus adaptée à ma situation :  un conseiller informatique extérieur employé pour tester les systèmes avant leur lancement. On pourrait dire que le « blue hat » est un peu un « white hat » aussi.  Donc, si vous mélangez ces deux concepts vous obtenez Baby Blue Hat, ou plutôt B4byBlu3H4t.

    Entrées du journal de Billy sur les données non structurées

    <ENTRY> / Saturation de l’espace

    J’ai rapidement constaté que le bocal dans lequel je la conservais ne suffisait pas, l’IT a une croissance exponentielle !

    Je devais trouver un moyen de faire face à sa croissance et sa complexité toujours croissantes.

    J’ai fait quelques calculs. L’IT commence à s’infiltrer partout, elle sature mon espace. Deux choses peuvent se produire. L’IT va devenir si grosse qu’elle va se diviser et se multiplier, ce qui signifie que Maman ne va pas être contente OU je dois trouver un moyen de fournir une plate-forme qui croît avec elle. Dans très peu de temps sa taille aura doublé, voire triplé. Je dois réfléchir.

    <ENTRY> / Sans limites

    J’ai isolé certains fichiers aujourd’hui. Il s’agit d’un type courant que les gens ont tendance à utiliser. Vous savez, pour travailler. L’IT, quelle que soit sa nature, semble vouloir nous aider. L’IT me montre le champ des possibles lorsque des personnes collaborent avec ces... données pour réaliser de grandes choses.

    J’ai eu des visions de murs moléculaires abattus, de scientifiques souriant et se serrant la main suite à l’éradication d’une maladie. Puis, une excellente pièce (pas du Shakespeare), mais les gens applaudissaient avec enthousiasme. J’ai également vu le calcul quantique atteindre les étoiles avec une efficacité améliorée : le début d’une nouvelle ère informatique se jouait sous mes yeux !

    <ENTRY> / Le champ de maîtrise

    On pourrait accomplir tellement de choses si je parvenais à construire le nouvel âge de la technologie de stockage, un simple bocal ne suffira pas. J’ai besoin de quelque chose avec des capacités de scale-out encore jamais vues. Et d’une méthode de gestion suite à l’augmentation, la transformation et au besoin d’espace.

    Mais j’ai besoin de quelque chose qui saurait s’adapter à cette explosion des données. Quelque chose sans précédent. Des images de descriptifs certifiés me hantent depuis toujours. Je comprends désormais ce que sont ces descriptifs certifiés.  Je vais créer Isilon pour poursuivre cette croissance, j’espère indéfiniment.

    <ENTRY> / Où cela me mènera-t-il ?

    J’ai rêvé que des professeurs m’attendaient en Chine. En Allemagne, une usine était prête à fabriquer des choses incroyables. Cela s’est réalisé. Cela n’était pas passé inaperçu : après quelques vidéos sur YouTube, le monde avait pris conscience de ma découverte.

    C’était peut-être une nouveauté, une révolution par rapport au passé, mais il fournissait une amélioration, grâce à une capacité accessible dans le monde entier. Sa croissance exponentielle, de pétaoctets à exaoctets, dépassait tout ce qui l’avait précédé.

    <ENTRY> / En toute sécurité

    Ma chambre abrite tellement de valeur à croissance élastique, que vais-je faire de tout ça ? Je dois trouver un moyen de la protéger, afin de ne pas perdre quoi que ce soit. Je dois trouver un moyen de contrôler l’accès, d’établir des rôles pour définir ce que chacun peut voir et utiliser. Ce n’est pas un « bonus », c’est primordial. 

    Entrées du journal de Billy sur les données non structurées

    <ENTRY> / Partage et attention

    L’IT avait besoin de partage et d’extension. J’ai donc tout naturellement inventé un moyen d’y parvenir. J’ai appelé le conteneur ECS, car il est élastique, et à l’aide de la puissance du Cloud je peux fournir un conteneur de stockage présent dans le monde entier. Le descriptif certifié a toujours été là ! Je commence à comprendre ce que je devais créer pour l’IT.

    <ENTRY> / Espace de nommage global

    Quelque chose d’inattendu s’est produit. Je pensais créer une unité de stockage très résiliente pour l’IT, lorsque j’ai reçu un appel de Chine et un autre d’Allemagne. Il semblait qu’avec une simple demande, ils étaient en mesure d’accéder aux données que l’IT souhaitait nous transmettre ! Imaginez les principaux scientifiques travaillant sur un élément qui vivait auparavant dans ma chambre ! C’est trop cool ! Et l’Allemagne augmente déjà sa production grâce aux renseignements clés fournis par les données transmises par l’IT.

    Où s’arrêtera cette aventure ?

    <ENTRY> / Sont-ils amis ? Ennemis ? C’est tout simplement trop tôt pour le dire.

    Il se passe quelque chose. Tandis que l’IT continue à ingérer toutes les données de la Terre, je vois divers modèles apparaître. Les données semblent se rassembler sous deux entités distinctes. C’est un peu comme si c’étaient des sociétés différentes : cela me rappelle les premières histoires de science-fiction, comme Les Rois des Sables de George R. R. Martin.

    Elles ne semblent pas hostiles, mais fondent leurs royaumes. Il semble qu’elles ont des besoins différents. Les Fichiers, j’imagine que c’est le nom qu’ils se donnent, nécessitent de la vitesse et la possibilité d’être modifiés à la volée par des personnes importantes. Il s’agit d’un groupe extraverti, qui s’adapte toujours à son environnement.

    À l’inverse, les Objets (un nom étrange, je sais bien, mais c’est comme ça que les scientifiques les appellent) semblent aimer que les choses restent un peu plus constantes, mais voyagent facilement tout autour du globe. S’ils doivent évoluer, ils créent une copie d’eux-mêmes et ajoutent la modification. Vous pouvez voir l’évolution de tous ces objets. Tandis que les Fichiers échangent directement avec les humains, les Objets ont des applications plus insidieuses et préfèrent qu’on y accède !

    <ENTRY> / Harmonie

    Tandis que je continue de construire le système de fichiers pour gérer toute cette activité, il est primordial de créer des conditions particulières pour assurer survie et essor. Une chose est certaine, la réussite des deux est importante. Trouver une méthode pour dompter toutes ces données non structurées n’est pas à la portée de tout le monde !

    Entrées du journal de Billy sur les données non structurées

    <ENTRY> / Jugement nébuleux

    La croissance de l’IT semble trop rapide. Je ne sais pendant combien de temps je vais pouvoir fournir un logement adéquat à notre ami extra-terrestre. Je ne sais pas si l’IT sera facile à déplacer, elle est immense. J’étudie les options à ma disposition.

    <ENTRY> / Frappé par la foudre

    D’une part, je peux la confier au public. Il semble avoir bien assez d’espace pour la croissance de l’IT, mais qu’en est-il de l’avenir ? Vais-je perdre le contrôle ? Pourrais-je payer les frais liés à l’utilisation de l’espace de quelqu’un d’autre ? Cela exposera-t-il l’IT à des réglementations publiques et d’entités que je n’ai pas prévues ?

    Ou puis-je continuer à construire plus efficacement qu’auparavant avec ma solution privée ?

    Il y a tellement de choses en jeu. En fait, je vois bien le potentiel de l’IT, je ne veux pas perdre le contrôle ! Est-ce si égoïste ? L’IT représente toutes les données que je pourrais espérer obtenir, elle pourrait tout alimenter, mais la placer en infogérance demande un examen minutieux. Points clés à prendre en compte :

    • qu’en est-il de la portabilité ? Serai-je en mesure de récupérer l’IT...
    • Puis-je fournir la sécurité adaptée et m’assurer que l’IT ne se brouille pas avec la souveraineté des données ?
    • Que devrai-je payer pour accéder à l’IT ou extraire l’IT de la captivité du Cloud public ?

    Il s’agit d’une décision de taille, mais la nuit porte conseil. À la prochaine.

    <ENTRY> / EURÊKA !

    OK, je sais que j’ai divagué ces derniers temps. Il y avait toute la partie sur les factions, avec la séparation des fichiers et des objets. Puis, les soucis concernant l’emplacement de l’IT : local ou au sein d’une entité publique ? Presque par accident, je l’ai vu se dérouler sous mes yeux : pendant tout ce temps, la réponse était One FS.

    Avec la prise en charge de plusieurs protocoles et la hiérarchisation automatique basée sur des règles, j’ai pu prendre en charge l’incertitude des données. Les Objets et les Fichiers ont leurs particularités, mais ils peuvent être gérés simultanément. Puis, je me suis demandé ce qu’il se passerait si je parvenais à exploiter les données de toutes les choses ! Tout est connecté à Internet. Cela représente des milliards d’objets. Internet des objets ! Si nous pouvons tout collecter, nous pouvons rendre les objets plus intelligents !

    <ENTRY> / Le beurre et l’argent du beurre

    J’ai pu déplacer les Fichiers vers le Cloud public aujourd’hui en utilisant une approche sécurisée et suivant des règles prédéfinies de mes données. Je n’ai pas tout déplacé. Évidemment, certains fichiers sont trop importants et doivent être conservés en secret. Toutefois, j’ai créé une extension transparente vers une ressource de Cloud que les humains et les applications prendront par erreur pour une disponibilité locale (ne leur répétez pas).

    Le meilleur des deux mondes ; sécurité, économies, vitesse, agilité. J’ai trouvé un moyen de suivre le rythme constant de l’IT pour devenir le plus gros élément jamais vu. Qu’est-ce que cela signifie pour l’humanité ? À ce stade, on ne peut que faire des suppositions. Cet Internet des objets sera révolutionnaire !

    Entrées du journal de Billy sur les données non structurées

    <ENTRY> / Je ne m’étais pas rendu compte 

    OK, c’est nouveau ça. Je ne m’étais pas rendu compte Il y avait tous ces fichiers et une incroyable quantité d’objets. Comment aurais-je pu le savoir ? Ça, ça peut tout changer. Bien plus que les données, même que les métadonnées : l’analytique, c’est peut-être la clé de tout ça !

    <ENTRY> / Tout a une histoire

    Je n’écoutais pas lorsque IT tentait de me parler, peut-être que c’était la différence de langues, mais tous ces chiffres me submergeaient et il était difficile de les comprendre. Mais, lorsque je les ai transmis à HDFS, tout s’est éclairé.

    Il ne suffit pas que les données soient disponibles pour en faire un moteur. Sans méthode pour analyser et obtenir des informations de nos interactions avec elles, nous ne pourrons jamais modifier quoi que ce soit. L’IT tentait de me montrer la voie. La réponse était une dichotomie : les données en temps réel sont prisées, mais les données historiques qui s’étendent sur des années sont reines !

    <ENTRY> / Flux 

    Il devait y avoir un moyen de collecter toutes ces données pendant leur flux à la surface de l’être qu’est l’IT et de tirer pleinement parti de toutes les données qui les ont précédées et se trouvaient actuellement dans l’obscurité.

    J’avais trouvé la réponse : les données étaient une machine de création de valeur perpétuelle. Mais que cela signifiait-il pour notre avenir ? Où cela nous mènerait-il ?

    <ENTRY> / La science-fiction : de l’avenir à la réalité

    Comme nous avons progressé, en seulement quelques semaines. Je regardais Minority Report et l’IT a commencé à imiter la réalité, un exploit incroyable. Chaque jour l’IT se développe et devient plus utile. Dans le film, il y a des écrans qui font apparaître de la publicité selon le personnage à l’écran.

    L’IT a montré qu’il s’agissait d’un jeu d’enfant, en affichant immédiatement la nouvelle bande-annonce pour le film Avatar, comme si elle lisait dans mes pensées. Super ! Je voulais en savoir plus, comment en étions-nous déjà arrivés là ? Si tôt : l’action de Minority Report se passe en 2054 !

    Et j’ai commencé à réfléchir aux voitures autonomes qui seront bientôt une réalité et au fait que le gaz et le pétrole ne seront plus la panacée pour propulser les véhicules. La réponse se trouve dans les données. Nous en avions accumulé tellement et si rapidement, c’était tout simplement impensable auparavant. L’IT est le moteur de toutes ces expériences de science-fiction géniales que nous pensions tous ne jamais voir. N’est-ce pas formidable ?

    <ENTRY> / De la pure magie

    Toutefois, il y avait bien plus à faire que ce tour de prestidigitation, l’IT a expliqué qu’en collaborant avec les machines du monde entier, nous pourrions introduire de l’intelligence dans tous les aspects de nos vies. Imaginez que chaque périphérique sur Internet fournisse des informations... l’Internet des objets ! Certains décriraient cet état de fait comme artificiel, mais pour moi c’est très réel ! 

    Mais, comme pour tout le reste (si vous ne vous en êtes pas rendus compte avec l’IT), je dois continuer à fournir un logement adéquat pour que l’IT continue de collecter et de s’étendre sur toutes ces données. Un peu comme La Petite Boutique des horreurs mais avec la plante carnivore en moins : je vous assure que l’IT est sûre, elle croît juste tous les jours.

    <ENTRY> / Le stage

    Vous n’allez pas croire ce qui m’est arrivé aujourd’hui : on dirait bien que Michael Dell suit mon travail depuis un moment ! Il a dit mon travail avec l’IT était passionnant et que la nouvelle économie avait besoin de gens comme moi.

    Dans un premier temps, je ne savais pas quoi dire, l’IT avait été comme un membre de ma famille, que comprendrait ce stage ? Eh bien, il s’avère que je n’étais pas le seul a avoir découvert des morceaux de données non structurées. Michael Dell et son équipe étaient sur le coup. Mais j’avais développé quelque chose d’intéressant et Dell EMC souhaitait que j’intègre l’équipe. Je suis en chemin pour la conférence IQT. Dell et son équipe présenteront leurs solutions de données et d’analytique lors de l’événement de l’Internet des objets. Ça va être énorme !

    <ENTRY> / Horizon de l’événement accessible

    Ils m’ont parlé d’un monde où nous aiderions l’IT à remplir les besoins les plus urgents de nos clients via une technologie alignée sur les métiers. Cela m’a passionné, parce que ça a toujours été mon rêve, d’améliorer la vie des gens en créant quelque chose.

    L’IT forme la base d’une capacité de transformation numérique. Lorsque des organisations ont pu tirer pleinement parti de leurs données pour fournir des services révolutionnaires et comprendre leurs activités grâce à des informations, elles ont pu se transformer. À l’aide de descriptifs certifiés, nous avons trouvé le moyen de les aider à évoluer, en adoptant une nouvelle ère sans interruption de leurs activités existantes : c’est passionnant.

    Je ne sais pas quoi penser de l’IT, tandis que nous entrons dans une nouvelle ère. Jusqu’où irons-nous, après des débuts si modestes ? Au final, ça a été toute une aventure et nous avons apporté à l’humanité une prospérité qui n’avait pas été vue depuis la dernière révolution industrielle.