• Cinq raisons de mettre à niveau vos serveurs

    Selon IDC, un cabinet d'analyse, la mise à niveau régulière de votre infrastructure de serveurs améliore les performances, la consolidation, l'efficacité de gestion et la fiabilité. Les départements IT peuvent économiser des millions de dollars en capital et coûts opérationnels chaque année.1

    Les performances relatives des serveurs diminuent au fil du temps, à mesure que les coûts augmentent

    En moyenne, les performances d'un serveur diminuent de 14 % chaque année. Dans sa cinquième année, un serveur n'offre plus que 40 % des performances qu'il fournissait lorsqu'il était neuf. Les performances moindres et les taux de panne supérieurs augmentent le temps d'inactivité non planifié de 20 % chaque année. De plus, les coûts de maintenance supérieurs nécessitent un investissement supplémentaire dans les systèmes vieillissants.

    Des fonctions modernes améliorent la gestion des actifs

    Face à l'évolution rapide des entreprises, les outils de gestion modernes offrent un suivi de la charge applicative plus efficace et une meilleure analyse des performances. Les serveurs mis à niveau possèdent les dernières mises à jour de micrologiciel et de correctifs logiciels. Les appareils sont ainsi sécurisés et conforme aux spécifications de l'entreprise et du gouvernement.

    Les systèmes optimisés accélèrent les performances

    Les serveurs modernes améliorent la fonctionnalité pour une densité de machines virtuelles supérieure et des machines virtuelles plus importantes. Cela permet de migrer et d'exécuter des applications métiers haut de gamme dans un environnement virtualisé. Un nombre réduit de systèmes plus puissants peut également réduire les frais d'énergie et de refroidissement, les exigences d'espace de datacenter, la durée de maintenance et les coûts d'attribution de licence.

    Les diagnostics prédictifs améliorent la fiabilité

    Poursuivre l'utilisation au-delà de la durée de vie optimale des serveurs cause souvent des temps d'inactivité non planifiés, en raison du vieillissement des composants mécaniques et des logiciels. Les systèmes plus récents offrent des fonctionnalités prédictives qui alertent sur les problèmes d'incompatibilité ou les pannes imminentes. Les notifications automatiques et le support proactif améliorent la fiabilité, en respectant les contrats de niveau de service (SLA) de temps de disponibilité.

    Garanties de service à expiration proche

    Dans un cycle de vie de serveur moyen, les contrats de service expirent généralement après trois à cinq ans. Les pannes plus fréquentes peuvent causer des coûts de main-d'œuvre supérieurs, et les pièces de remplacement sont chères et difficiles à trouver. Dans l'ensemble, acheter un nouveau serveur est souvent plus économique que de prolonger le contrat de service sur un système existant.